NOVA Probiotics – Canada
logo

Hello

World

Probiotiques pour l’obésité et la perte de poids
NOVA Probiotics – Canada > Probiotiques pour l’obésité et la perte de poids

Des bactéries contre l’obésité ?

 

Vous souffrez d’embonpoint ? Vous le savez. C’est un bon point. Vous avez tout essayé sauf ce que vous n’avez pas essayé, à savoir les probiotiques. Soit. Aujourd’hui est un jour nouveau. Avec le taux de cas d’obésité en hausse en Amérique du Nord, qu’avez-vous à perdre ? Du poids et une tranche d’égo. Depuis 1980 les chiffres sont inquiétants. L’obésité ne cesse d’augmenter chez les enfants comme chez les adolescents (les cas ont doublé chez les adultes), les exposant aux risques de développer le diabète de type 2 avec ses complications telles que la cécité, les maladies rénales et les amputations. L’heure est grave. Selon une étude récente publiée dans le British Journal of Nutrition, menée par le professeur Angelo Tremblay et son équipe, certains probiotiques prennent plaisir à vous faire maigrir.

 

Des bibittes qui modèrent l’appétit

 

La flore intestinale est variée de personne en personne, et davantage chez les personnes obèses. La cause peut-être liée à un régime alimentaire haut en gras et faible en fibres, ce qui rendrait l’équilibre de la flore difficile, voire impossible. Le professeur Tremblay avec son équipe a cherché à savoir si l’usage des probiotiques pouvait équilibrer le microbiote et réduire le gras. Il croit que les probiotiques peuvent altérer la perméabilité des murs intestinaux, empêchant l’entrée des molécules inflammatoires dans le flux sanguin en les protégeant contre l’effet boule-de-neige qui mène au diabète de type 2, l’intolérance au glucose et l’obésité.

 

Après une étude de douze semaines sur l’obésité de 12 hommes et 12 femmes, (12 semaines pour la perte de poids suivies de 12 autres pour sa régulation) le professeur Tremblay et son équipe ont donné à un groupe, deux capsules de la souche Lactobacillus rhamnosus, et à l’autre un placebo. Une fois que la première période fut terminée, l’équipe avait observé que dans le premier groupe, la leptine (une hormone régulatrice de l’appétit) avait diminuée, de même que la concentration des bactéries intestinales reliées à l’obésité. Les femmes avaient perdu un poids général de 4.4 kg, comparé à 2.4 kg dans le groupe placébo. Les hommes ont perdu moins de poids ; un phénomène que le professeur Tremblay explique : «  Nous ne savons pourquoi les probiotiques ont eu moins d’effet sur les hommes. Il se peut que se soit une question de dosage, ou de temps alloué à l’étude. »

 

Les probiotiques NOVA : Le poing sur l’embonpoint

 

Un jour les microbiologistes espèrent qu’ils pourront administrer des thérapies de perte-de-poids en se servant des bactéries. Selon une étude japonaise, un supplément quotidien de Lactobacillus, peut aider les gens qui souffrent d’embonpoint. Un groupe de chercheurs mené par Yukio Kadooka de la compagnie Megamilk Snow Brand Limited, dit que les effets sur l’obésité diminuent à mesure que l’usage des probiotiques cesse. En d’autres termes : l’obésité a probablement une structure microbienne actionnée par une flore intestinale déréglée.

 

Nous avons 73 milliards de bactéries actives par capsule, la plus grande concentration sur le marché. Donnez à votre enfant les bactéries dont il a besoin. Pour des jours heureux.

Demandez l’avis de votre médecin ou de votre thérapeute ou encore, contactez-nous dès aujourd’hui pour savoir quel produit NOVA répond à vos besoins.